Création des mares : c’est parti !

Creusement de la première mare à St Hilaire le 8 février

Depuis 2022, BLE travaille à restaurer la trame turquoise, favorable aux êtres vivants qui ont besoin d’eau dans leur cycle de reproduction, tels que les amphibiens et les odonates (libellules et demoiselles).

Rappel du déroulé du projet

En 2022 : travail bibliographique, montage du projet (merci Sandra !) recherche de financement : budget de 70 000 euros.

En 2023 :

Janvier à juillet : Étude cartographique puis de terrain pour identifier les mares, les caractériser, repérer la présence d’amphibiens (merci Ninon ! et les bénévoles qui ont donné un coup de main)

Septembre à décembre : animation territoriale pour trouver des propriétaires et exploitants agricoles d’accord pour accueillir une mare sur leur terrain (Merci Christian, Claire A, Marie-Christine…)

En 2024 : création des mares !

La création des mares est sous-traitée à la LPO, qui a une grande expérience en la matière !

Cette première mare se remplie bien, grâce au temps humide de cet hiver. Creusée le 8 février, voici le niveau de remplissage deux semaines plus tard. Cette mare est dite « naturelle ». Le sol est suffisamment argileux pour qu’il n’y ait pas besoin d’installer une bâche.

Les mares suivantes seront creusées fin mars.

Au total, il est prévu de créer 7 mares au moins, toutes sur le coteau de St Hilaire de la Côte et de La Frette, permettant ainsi de renforcer le réseau de mares et donc les populations d’amphibiens : plus ces derniers ont de lieux suffisamment proches pour se reproduire, plus le brassage génétique est important, et meilleurs sont leurs chances de survie.

Mare le 24 février