décharge sauvage

décharge sauvage

La « veille écologique » permet de repérer les atteintes à l’environnement, potentielles ou effectives, le plus tôt possible afin de limiter au maximum leurs impacts.

Un site, géré par la FRAPNA au niveau régional, permet à tout citoyen de signaler ces atteintes :

Accès au site Sentinelle de l’environnement

Pour en savoir plus sur

  • les atteintes à l’environnement,
  • les moyens d’action,

                   ….télécharger le guide « Sentinelle de l’environnement »

Bièvre Liers environnement est membre du ReVE (Réseau de Veille Ecologique) qui constitue le noyau structuré des adhérents et associations impliquées dans la veille.

Un réseau pourquoi ?

  • pour mutualiser les informations et les outils.
  • pour démultiplier l’action de ses membres et en assurer la visibilité.
  • pour former ses membres

Il s’agit :

  • d’accompagner les membres du réseau dans leurs démarches
  • de fournir une expertise dans le domaine juridique ainsi que dans le domaine naturaliste
  • de permettre un croisement des informations sur un type d’atteinte (pour décider, en cas de besoin, des actions communes)
  • de coordonner les actions vis à vis des différents interlocuteurs

…dans le but d’assurer un suivi efficace des dossiers.

Le réseau détermine des priorités d’actions, selon les alertes, en fonction des enjeux. Il est également doté d’une mission de représentation auprès des collectivités, des élus. Il sollicite les pouvoirs publics et appuie ses actions en faveur de l’environnement.

brûlage de déchets verts

brûlage de déchets verts

Le membre du RêVE :

  • participe aux enquêtes publiques sur son territoire, assiste aux instances décisionnelles locales (conseils municipaux, conseils communautaires….) qui peuvent alimenter son travail de veille écologique et en particulier prévenir les atteintes.
  • échange avec les autres membres du réseau toute information dont il peut avoir connaissance qu’il juge utile à l’action de veille écologique
  • est en contact avec les autres membres du RêVE de son territoire

 

Quelles stratégies pour le réseau ?

Graduer les interventions dans la résolution des alertes (par exemple :  dans un premier temps  informer le maire, puis envoyer un courrier (démarche plus formelle), puis contacter la presse locale…), les actions contentieuses (administratives et/ou judiciaires) n’intervenant qu’en dernière étape si nécessaire.

 

Développer et promouvoir la mission d’expertise du réseau auprès des pouvoirs publics en montrant sa compétence en matière de protection de l’environnement :

  • remontées d’information auprès des services de l’état
  • appui technique pour les collectivités

En matière de communication :

  • mettre en place des stratégies de communication vis à vis du grand public et des pouvoirs publics
  • signaler les alertes par voie de presse permet d’être visible par des adhérents potentiels, d’être reconnu en tant qu’association, d’informer le public sur nos actions.
  • utiliser les réseaux sociaux (Facebook, Tweeter…)
  • présenter les aspects négatifs des dossiers en cours et l’inaction des collectivités ou des autorités compétentes, mais aussi les aspects positifs qui résultent de la résolution des dossiers ainsi que les actions efficaces des autorités compétentes.

Articuler l’action « sentinelle » avec les actions du réseau :

  •  associer plus étroitement le réseau au traitement des alertes et accompagner le réseau dans l’appropriation du site.

Plus d’infos (site FRAPNA Isère)