La pollution lumineuse : qu’est-ce que c’est ?

La pollution lumineuse désigne à la fois la présence nocturne anormale ou gênante de lumière et les conséquences de l’éclairage artificiel nocturne sur les êtres vivants (faune, flore) ainsi que les effets sur la santé humaine.

Paris vue de nuit
Eclairage boule d'un rond point

Les Causes

La vie existe depuis 3,76 milliards d’années au moins sur la Terre et n’est confrontée à l’éclairage artificiel que depuis deux siècles, mais surtout depuis 60 ans. L’homme a développé de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur : plus de 11 millions de luminaires installés en France et plus de 3.5 millions d’enseignes lumineuses.

Une électricité nucléaire peu chère et une méconnaissance des conséquences, complétées par le sentiment que la lumière, c’est le progrès, ont conduit à la situation actuelle. Il est temps de repenser l’éclairage du XXIème siècle.

Les Conséquences

La nuit fait partie de la vie. Les êtres vivants en ont tous besoin. Temps de repos ou espace de chasse, chaque espèce s’est adaptée à cette alternance jour/nuit.

Certains oiseaux migrateurs se repèrent aux étoiles. Les petites tortues de mer tout juste sorties de l’œuf vont se diriger vers la lumière, à l’origine reflet de la lune sur les vagues, mais aujourd’hui du côté de la terre. Attirés ou désorientés par des lumières artificielles, ils vont s’épuiser jusqu’à en mourir.

La pollution lumineuse, au même titre que les autres pollutions, est responsable de l’érosion de la biodiversité. L’éclairage extérieur représente un gaspillage énergétique et financier qu’il est nécessaire de limiter.

Loirs animaux nocturnes

Comment agir ?

La lutte contre la pollution lumineuse est relativement facile, avec un retour sur investissement rapide !

  • Choisir des lampadaires dans lesquels l’ampoule est bien cachée et n’éclaire que vers le bas.
  • Privilégier la signalisation passive partout où cela est suffisant (bandes réfléchissantes, catadioptres).
  • Choisir des ampoules avec une lumière orange (les lumières très blanches sont plus gênantes pour la faune et plus difficile à filtrer pour les astronomes), idéalement des Sodium haute pression.
  • Ne pas éclairer plus que nécessaire selon le type d’espace à éclairer. Deux lux sont souvent suffisantes dans les petites rues de nos villages.
  • Pratiquer l’extinction en milieu de nuit. Cette pratique n’est plus réservées qu’aux seuls villages : toute la ceinture d’Angers est éteinte la nuit, ainsi que de grosses communes Grésivaudan.

Ressources

ANPCEN  : Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes

L’ANPCEN organise tous les deux ans le concours Villes et Villages étoilés. 10 communes sont labellisées en Isère, dont Brezins sur Bièvre Isère Communauté.

FRAPNA : Exposition sur la pollution lumineuse disponible en prêt à la MNEI de l’Isère et autres documents (livrets, cahier technique)

Signalisation passive
Village avec et sans éclairage.